PEF > à la découverte d’un référent PEF

Publié le 11/12/2019

Anne-laure et Thomas, volontaires en mission de Service Civique, ont interviewé Lorenzo, référent PEF du club du LLOSC afin de découvrir son rôle en tant que référent du Programme Éducatif Fédéral (PEF). 

Anne-laure/Thomas : Bonjour, pouvez-vous vous présenter ? 
Lorenzo : Bonjour, je suis Lorenzo Loeb, je suis service civique en tant que Référent PEF au sein du LLOSC, je coordonne les actions avec une autre personne, Éric Fleury qui lui est responsable de l’école de foot. Il est plus sur le côté opérationnelle des actions, c’est lui qui a mis en place le planning des actions PEF tout au long de l’année tandis que moi je m’occupe de centraliser les actions, de concevoir les fiches d’actions, de communiquer sur les réseaux sociaux et le site internet ainsi que de les envoyer au District afin de paraître dans la revue du mois.
AN/T : Est-ce que ça a été compliqué au début de votre mission ? 
L : Vu que ça fait déjà quelques années que le club du LLOSC met en place des actions PEF, j’ai pu me renseigner sur leurs actions. Par contre, les actions mises en place étaient très ponctuelles et le club ne communiquait pas forcément dessus. J’ai bien compris le fonctionnement du référent PEF au sein du club, j’ai vite compris ce qu’il fallait mettre en place. 
AN/T : Vous êtes aujourd’hui le club le plus prolifique en termes d’actions PEF, d’où vous viennent toutes ces idées d’actions ? 
L : Certaines actions viennent du classeur. Par exemple, les quiz sur « Comment économiser l’eau ? » viennent du classeur PEF. Ce sont des actions assez basiques mais le classeur nous aide vraiment. Après, il y a aussi un travail conjoint entre Éric et moi-même afin d’imaginer des actions que l’on veut mettre en place. Je pense que notre répartition des tâches est un plus car les personnes qui s’en occupaient l’année dernière n’avait pas le temps de mettre en place correctement les actions, là j’ai le temps de bien m’organiser. Je ne suis pas du tout dans la précipitation. 
AN/T : Quels sont les ressentis des jeunes licenciés par rapport aux actions ? 
L : On sent que les enfants sont impliqués, ça permet de les occuper entre les matchs pendant un plateau et pas seulement lorsque ça parle de foot. Ils ont de l’intérêt pour ces choses-là. Sur certaines actions comme « Économiser de l’eau », on pourrait croire que ça a un effet redondant puisque pour la plupart des parents leur disent déjà d’économiser l’eau mais par exemple, lors d’un quiz, la réponse à la question « Combien de litres d’eau peut contenir une baignoire ? » a suscité beaucoup d’étonnement chez les enfants. On sent une prise conscience chez eux. Ils ont déjà la notion de ces choses-là mais on apporte un complément. 
AN/T : Et ceux de leurs parents ? 
L : Vu que je communique beaucoup sur les réseaux sociaux et que je mets les photos des actions qu’on met en place avec un texte expliquant le but de l’action, il y a de nombreux retours positifs des parents. Il y a environ 500 vues sur nos articles concernant le PEF donc on sent que les parents s’intéressent et ça leur fait plaisir de voir leur enfant lors d’une action. Il y avait quand même quelques parents réticents car ils pensaient que ce n’est pas le rôle du club de foot d’éduquer les enfants. On essaie de montrer aux parents que les 3 piliers de l’éducation, ce sont les parents et l’école mais aussi le milieu associatif
AN/T : Et quelle est votre motivation ? Quel est l’objectif de ces actions ? 
L : Je veux faire évoluer les enfants de manière générale, il y a des problèmes de comportements en ce moment dans les clubs sur et en dehors du terrain. Il faut apprendre aux enfants comment bien se comporter, mais il faut aussi apprendre aux parents les limites à ne pas dépasser. Du côté des enfants, il y a le côté sportif, comme « Apprendre à bien faire son sac » pour gagner du temps lors des entraînements mais il y a également le côté extra sportif avec « Économiser l’eau », on est toujours dans l’idée des 3 piliers éducatifs. Il faut montrer que le foot ce n’est pas seulement « Cours et tape dans le ballon ! ». On veut que ce soient de meilleurs footballeurs mais également des citoyens responsables.
AN/T : Avez-vous profité de ces actions pour vous rapprocher des collectivités locales, partenaires ? 
L : C’est prévu. C’est encore au stade de projet mais on se penche sur la question surtout pour le Challenge de la Citoyenneté que vous nous avez présenté lors de la réunion PEF (voir page 3 de la revue). On veut faire venir des pompiers, des policiers et pourquoi pas des personnes pouvant sensibiliser sur l’environnement, donc là on fera appel à des collectivités locales et des intervenants qualifiés. 
AN/T : En parlant du Challenge de la Citoyenneté, vous avez une idée de votre projet ? 
L : On est en train de réfléchir à ce que l’on pourrait faire, on a discuté lors d’une réunion et on a prévu de mettre en place une action d’envergure qui concernerait à la fois les parents, les enfants, les joueurs et tous les bénévoles du club lors d’un évènement se déroulant au LLOSC. 
AN/T : Comment sont informées les personnes du club des actions mises en place ? 
L : Grâce à la page Facebook et Instagram et au site du LLOSC. Il y a aussi beaucoup de personnes qui ont un enfant licencié dans le club ce qui permet de faire parler du PEF. 
AN/T : Avez-vous organisé un planning d’actions sur l’année au sein du club ? 
L : On l’a mis en place début octobre et il est encore disponible je viens de finir de le mettre en forme. Je veux un affichage cohérent au niveau du stade et mis à part les affiches que le District nous a fournies, il y a ce planning d’actions justement. Je l’ai mis sur le site internet et affiché directement dans les locaux du stade pour informer tout le monde des actions à venir. 
AN/T : Est-ce que vous pensez continuer l’année prochaine ? 
L : Oui, j’ai décidé de rester au club. J’ai découvert le milieu associatif et cela m’intéresse. Je me plais vraiment dans ce que je fais, je trouve ça valorisant et j’éprouve beaucoup d’intérêt dans cette tâche. 
 
AN/T : Et bien merci pour votre retour et bonne continuation avec le LLOSC !  

Articles les plus lus dans cette catégorie